loader image
— FLEUR BLEUEᚏ JOUR 29

Petits riens #5 : People

By 14 avril 2020 No Comments

Certains petits riens sont teintés d’une légère culpabilité. Ils ont le goût du plaisir à la sauvette, sans la force majeure de l’interdit. Ce sont des petits riens gringalets, sans noblesse et sans nostalgie. Ils recèlent néanmoins des joies bien réelles sur lesquelles je souhaite m’arrêter.

Feuilletons ensemble les magazines de potins dits “people”. De ceux qui cancanent, qui commèrent, qui exposent. Rien ne justifie a priori l’appétit pour cet intime rendu public et pourtant, il existe une pulsion joyeuse qui nous fait ramasser le magazine sur la table basse du salon de coiffure pour nous en repaître goulûment.

Soyons honnêtes, la couverture a la distinction de la poissonnière : chaque titre souligné braille de vulgarité. Rose vif, bleu cyan, typographies de sauces barbecue, points d’exclamation en promo – deux pour le prix d’un, surenchère stéroïdée de l’espace graphique. On notera souvent le net amour pour le flou et le gros plan pixellisé. Ici, pas de splendeur lissée et de subtilité gastronomique, la couverture annonce le menu : on vous livre la vraie vie des stars façon tartare. Découpe d’images au lasso, de la boucherie à l’assiette.

À l’intérieur, il y a du monde au balcon et des rituels beauté, des câlins interdits et des grossesses cachées, de sombres addictions et des retours à la lumière, des nouvelles tendances et des valeurs sûres.

Mais alors, me direz-vous, sous un amas assumé d’une telle vacuité, qui n’a ni fond ni fin, où trouver la grâce ? Sous les ordures, le terreau, les amis. Fascination cathartique, joie romanesque dans le récit de ces folies, de ces trahisons et de ces chutes. Britney rase sa chevelure Disney un soir de dérive derrière une vitrine en gros plan et c’est la corruption du monde résumée en quelques mèches. Rédemption morale, retour à la vie, changement de sexe, mort prématurée, en images au milieu des tips beauté et des brushings peroxydés. À bien y regarder : Shakespeare façon Mickey, Mozart en mode karaoké. Vous en aviez rêvé, Voici l’a fait. 

Céline Rousseau