Warning: Creating default object from empty value in /homepages/44/d821061045/htdocs/app821061203/wp-content/themes/salient/nectar/redux-framework/ReduxCore/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Le cul entre deux chaises - SURVI
loader image
— OU PASᚏ JOUR 22

Le cul entre deux chaises

By 7 avril 2020 No Comments

Jour 22 : Mardi 7 avril 2020
Aujourd’hui, je suis inquiète car j’ai mal aux fesses.
De plus en plus. Je n’arrive plus à rester assise sur ma chaise en bois – en forme d’angle droit – huit heures par jour.
Comment vais-je faire si je dois rester enfermée chez moi encore plusieurs semaines ? Mes fesses vont dépérir, et moi avec.

Je me languis de mon fauteuil de bureau, oui mon fauteuil moelleux mais ferme qui m’attend dans le froid d’un troisième étage vitré, bien rangé derrière un bureau mal rangé, à contempler d’autres bureaux mieux rangés, toujours dans le froid et le silence d’un bâtiment entier vide de tous ses employés et usagers comme on dit chez nous.

 

Mais tout le monde s’en fout. Personne ne pense à la solitude extrême que vivent les fauteuils de bureau en ce moment.
À la joie désormais perdue qu’ils avaient de recevoir nos séants, manu militari ou séance tenante.
Je les imagine seuls et abandonnés. Tous ces fauteuils. Je les imagine souffrir en silence le jour et émettre la nuit des petits cris plaintifs qui auraient le son d’écrous légèrement grippés. Peut-être même étouffent-ils un sanglot dans le noir lorsque les ombres du bardage extérieur deviennent effrayantes.

Quand je vais un peu mieux, c’est-à-dire pas aujourd’hui, j’aime les imaginer fêtant cette libération du poids, de nos poids, virevoltant sur leurs roulettes, lancés comme des furies dans un rock endiablé.

Mais aujourd’hui, je les imagine seuls, et je suis inquiète, pour plusieurs raisons.

Le retour à la normale -qu’est-ce que la normale ? J’imagine que c’est d’aller au bureau mais je n’en suis plus si sûre- comment vont-ils vivre ce retour à la normale ? Vont-ils supporter nos surpoids, alors qu’ils seront rouillés de n’avoir pas servi durant plusieurs semaines ou mois ? C’est qu’ils ne sont plus de première jeunesse. Attention, mes fesses au travail ne sont pas à plaindre, mais la durée de vie d’un fauteuil de bonne qualité peut aller jusqu’à 20 ans, c’est un maximum me disent les Internets. Mon fauteuil a 9 ans, donc, on peut dire qu’il est à la moitié de sa vie, donc on peut dire qu’on a le même âge.
Un retour à « la normale » après une période d’inactivité aussi longue ne va-t-elle pas être un choc pour lui ? Tout à coup, il devra encore m’avoir sur le dos plus de huit heures par jour ? C’est sûr, ce choc fessier va le tuer.

Une autre question me taraude. En faisant des recherches moyennement approfondies sur les fauteuils de bureau et leur durée de vie moyenne, je suis tombée sur ce vieil article à propos des méfaits du travail assis.

Bon, on le savait, le travail sédentaire n’est pas ce qu’il y a de mieux pour entretenir une condition physique. Mais avec un bon fauteuil, en allant à des réunions (ouf, ça, ça va), à la photocopieuse, et aux pauses café (ouf, ça, ça va aussi), on peut limiter la casse. Mais là, chez moi, sur ma chaise en bois en forme d’angle droit, assise en moyenne huit heures par jour, et bien, j’ai mal au cul. Et ça ne fait que trois semaines. Je n’ai même pas besoin de me lever pour me servir un café ou une bière.
Quand est-ce que les problèmes de dos (et de cirrhose) vont apparaître ? Combien d’années d’espérance de vie vais-je perdre ?
Il faut que je trouve une solution, car comme dit l’article, je suis en train de mourir à petit feu.
J’en ai vus qui télétravaillaient au lit, allongés. Sur le moment, je me suis dit que c’était révolutionnaire mais pas forcément ergonomique. Et bien, je suis en train de revoir mon jugement, allongée sur mon canapé sous une couverture, un café posé sur ma gauche, l’ordinateur posée sur les cuisses, les fesses délicatement posées sur un matelas suédois.

 

Et là, d’autres questions me viennent.

Est-ce que la position allongée est la position la plus naturelle qui soit ? Vais-je réussir à me remettre en position assise un jour ?
Est-ce que les implants fessiers, déjà en plein boom, vont encore croître ? Est-ce que je vais devoir faire du sport ? Est-ce que toutes les femmes ressembleront à Kim Kardashian ?
Est-ce que des kinés vont se spécialiser dans la rééducation postérieure ? Est-ce qu’on organisera des thés-fessiers ?
Est-ce que réparateur de fauteuil de bureau est un métier d’avenir ? Est-ce que vendeur de fauteuils de bureau ne serait pas le futur filon commercial vu que tout le parc mondial de fauteuils va devoir être changé ?
Est-ce que mon problème de fesses pourra être considéré comme maladie confinementielle ? Est-ce que je devrais assurer mes fesses ? Est-ce que les assureurs vont proposer des assurances confinement ?

Bref, vous l’avez compris, j’ai le cul entre deux chaises.

Chloé Nataf