loader image
— APEROFONIOᚏ JOUR 24

Connard gentil/Gentil connard

By 9 avril 2020 No Comments

Vous savez ce qu’il y a de plus dur quand on fait du bénévolat ? Les gens qui s’imaginent que du fait qu’on agit ensemble pour une noble cause on est instantanément une grande famille. Sans déconner.

Comme le disait le grand Maxime Le Forestier le premier du nom, paix à son âme :

“On choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille, on choisit pas non plus avec qui on va servir des repas”, et des fois un mec en sarouel vient te parler pendant des heures de « cette belle histoire qu’on accomplit ensemble”. Et c’est ça qui rend parfois l’expérience bien irritante.

Oui, c’est pas bon esprit de se plaindre que les gens sont sympas, et effectivement, c’est très cool de leur part de donner de leur temps et de leur énergie pour aider les autres, mais est-ce qu’on est obligés d’être une grande famille juste parce qu’on est pas payés ?

Autant c’est communément accepté de détester les connards de son entreprise qui fait chier -mais qu’est-ce que tu veux, il faut bien faire de l’argent pour manger-, autant tu as direct l’impression d’être un fieffé enfoiré si t’as pas envie d’écouter Carole du Secours Catholique te raconter ses histoires de veillées pour nos petits frères des pauvres, quand dans la vie il faisait froid. Alors que si on avait pas décidé de se mobiliser un peu pour faire de ce monde un endroit un peu moins dégueu, jamais de la vie tu aurais échangé avec cette personne, aussi éloignée de tes convictions qu’elle est proche de la Manif pour tous.

Pourquoi, sous prétexte qu’on est tous les deux venus chercher de la bouffe au même endroit pour la donner aux mêmes personnes qui en ont bien besoin, on devrait cruiser ensemble dans Paris, “parce que c’est quand-même plus sympa” ?

Non Jacinthe, on ne partage pas tous ton envie de respecter les limites de vitesse en vélo et non, ça ne m’intéresse pas de savoir à quel point s’était dur de s’imposer en tant que flûtiste dans l’orchestre de l’église.

Tout ce que je voulais, c’était faire du vélo et filer un coup de main sans faire chier personne.

Pas facile d’aimer les gens et de les détester en même temps.

Santé, il est 18:00, et c’est l’heure de l’apéro.