loader image
— FLEUR BLEUEᚏ JOUR 23

Captain America

By 8 avril 2020 No Comments

Il y a plusieurs mois, j’ai été malade, disons très malade. Pendant un an et demi en gros. Les amis, guidés par l’un d’entre eux qui épouse en mon cœur des faveurs éternelles, ont pensé à un truc très sympa. Un groupe, un collectif dirais-je, voué à la discussion externet… Ils ont souhaité prendre le nom d’un héros qui a une légère tendance à l’empathie et à a sensiblerie, pour se moquer un peu de moi. Captain America. Tout ça pour donner des news en une seule fois, ce qui est moins épuisant en temps de disgrâce. Bien sûr, c’était une belle excuse pour s’en jeter un peu, du moral en grappes, faute de pinard. C’était extra. Depuis, et j’écris cela pour encourager les groupes d’amis à oser la rebelote, plus besoin de Captain America : on a créé le collectif « Blagues pourries ». Nettement moins deuxième degré. Il n’empêche, quel bonheur !

À présent que d’autres amis ont connu d’autres déboires ou non, je vous invite à y songer. Car lorsqu’on est diminué, on parcourt, on prend, on lâche, on en reprend. D’ailleurs, n’est pas bon blagueur qui veut. Diantre, faisons fi du ridicule. Quelle bonne excuse pour s’envoyer quelques vidéos fumeuses, contrepèteries douteuses, traits d’esprit maladroits ou bienheureux, blagues complètement foireuses ou géniales. Rien n’est interdit, chacun se lâche, on ose. Ah ah, on se croirait en virée campagnarde au coin du feu avec ces chers amis trop rares, et relâchés, énamourés, endiablés. Un exemple ?

Jean-Christophe Baudouin